Samedi 27 mars 2004 — Dernier ajout dimanche 4 avril 2010

Astérius d’Amasée : Hymne à la nuit pascale

La lumière brille dans les ténèbres

Cette très belle hymne célèbre la nuit de la Résurrection. Nuit nuptiale, elle ne laisse aucune place aux ténèbres. L’Époux rencontre l’Épouse, le Christ rencontre l’Église, il lui confie son héritage : l’humanité délivrée des prises du démon.

Astérius fut évêque d’Amasée vers la fin du quatrième siècle ou au début du cinquième siècle. Nous ne savons que peu de choses de sa vie. L’hymne est tirée d’une homélie que l’on retrouve dans les écrits d’Astérius mais il n’en est l’auteur (Quasten, III, p. 427).

uit claire plus que le jour
Nuit lumineuse plus que le soleil
Nuit blanche plus que la neige
Nuit brillante plus que l’éclair
Nuit radieuse plus que des flambeaux
Nuit charmante plus que le Paradis.

Nuit délivrée des ténèbres
Nuit saturée de lumière.

Nuit chassant le sommeil
Nuit enseignant la veille avec les anges.

Nuit frayeur des démons
Nuit désir de l’année.

Nuit escorte nuptiale de l’Église
Nuit mère des nouveaux baptisés

Nuit où le diable assoupi est dépouillé
Nuit où l’Héritier a emmené l’héritière à son héritage.


Source :

Extrait des Homélies sur le psaume 5 (PG 40, 436, trad. L. Fritz, A. Failler).