Lundi 23 août 2004 — Dernier ajout jeudi 8 avril 2010

Origène : Exhortation au martyre

Origène adresse son « Exhortation au martyre » à Ambroise, son ami et mécène, qui fut victime de la persécution de Maximin de Thrace en 235. Nous publions ici la traduction proposée par M. le Marquis Fortia d’Urban en 1838.

L’Exhortation au martyre n’est pas l’œuvre d’un fanatique, d’un fou de Dieu volontariste et suicidaire, mais bien plutôt, comme le soulignait J. Quasten, « le meilleur commentaire de la conduite personnelle d’Origène, dans sa jeunesse comme dans sa vieillesse, puisqu’il mourut à la suite des tortures qu’il avait subies au nom du Christ. On lit dans ce traité son courage, la sincérité de sa foi et l’amour inépuisable qu’il consacrait à son Sauveur. Les principes qu’il y expose gouvernèrent sa propre vie » (Initiation aux Pères de l’Église, tome 2, p. 90). L’encouragement au martyre qu’Origène adresse à ses amis emprisonnés, Ambroise et Protoctète, résulte d’une vie qui se veut conforme à l’Évangile, calquée sur la vie de Jésus-Christ. Cliquez pour télécharger.

Source :

Chefs-d’œuvre des pères de l’Église ou choix d’ouvrages complets de docteurs de l’église grecque et latine, Paris 1838, t. III, p. 173-241. Traduction de M. le Marquis Fortia d’Urban.