Samedi 24 avril 2010

Laurence Brottier, Les Propos sur la contrition de Jean Chrysostome

et le destin d’écrits de jeunesse méconnus

Laurence Brottier, Les "Propos sur la contrition de Jean Chrysostome et le destin d’écrits de jeunesse méconnus, « Patrimoines » christianisme, Cerf, Paris 2010, 464 p., 48 euros.

Les Propos sur la contrition de Jean Chrysostome, comme la plupart de ses écrits de jeunesse, ont été jusqu’ici au mieux négligés, au pire lus avec antipathie. Cette prévention contre ces deux opuscules, adressés à des moines alors que Jean lui-même devenait diacre, repose sur une erreur souvent répétée. Après son ordination sacerdotale, Jean aurait adouci ses exigences chrétiennes pour se mettre à la portée de sa communauté. Or, la lecture attentive des « Propos » montre qu’ils constituent un prélude à sa prédication : la plupart des questions abordées, comme les images employées, sont en fait récurrentes dans ses homélies et même dans sa correspondance d’exil. Apparaissent ainsi la profonde unité de sa spiritualité et son affirmation d’une seule perfection chrétienne, incarnée dans des états de vie différents.

On trouvera dans ce volume non seulement la traduction de nombreux passages de ses homélies qui montrent la continuité de la pensée chrysostomienne, mais également des rapprochements entre la spiritualité des Propos sur la contrition et diverses expressions du christianisme, en Orient aussi bien qu’en Occident, dont les représentants se réfèrent souvent à ces textes sous-estimés. Ainsi les Propos connaissent-ils une double série de prolongements : dans l’œuvre de leur auteur, dans des courants spirituels du Moyen Age et de l’époque moderne.

Laurence Brottier, docteur et agrégée de Lettres classiques, enseigne la langue et la littérature grecques à l’université de Limoges.

Participez à la vie du site !