Dimanche 6 août 2006 — Dernier ajout vendredi 9 avril 2010

Judéo-chrétiens et judéo-christianisme

Comment le judaïsme a-t-il marqué le christianisme ? Quelles sont les traces que le premier laissa sur le second ? Le cours se propose de donner quelques éléments de réponse à ces questions.

Le christianisme est né et s’est développé à partir d’un judaïsme multiforme issu de milieux géographiques, sociologiques, politiques et religieux très différents. Autour du Temple et de la Loi gravitaient quantité de mouvements religieux : pharisiens, sadducéens, zélotes, baptistes, galiléens et autres samaritains sont mentionnés dans les écrits néo-testamentaires. Certains d’entre-eux se convertiront en entendant les premières prédications chrétiennes. La riche palette des opinions de leurs judaïsmes déteindra sur le christianisme. Des non-juifs seront également touchés par le kérygme évangélique. Ils rejoindront eux aussi les communautés chrétiennes, priant avec et comme elles. Tous ces groupes donneront le jour à des communautés diverses et variées, aux frontières plus ou moins perméables, qui ont pour point commun de se référer, sous des modalités très différentes, à Jésus. Cette grande diversité de courants est, depuis les travaux de Ferdinand-Christian Baur, assez communément placée sous le vocable de judéo-christianisme.

Ce cours comporte deux parties : la première présente rapidement le monde des judéo-chrétiens, la seconde s’intéressera aux élaborations théologiques du judéo-christianisme.

Cours II -  PDF - 755.8 ko
Cours II
Cliquez pour télécharger