Mercredi 24 décembre 2003 — Dernier ajout jeudi 8 avril 2010

Grégoire de Nysse : Méditation pour le temps de Noël

Voici une petite méditation de Grégoire de Nysse à propos des bergers qui entourèrent notre Sauveur.

Gloire à Dieu au plus haut des cieux,
et paix sur la terre aux hommes qu’il aime !

i nous sommes de véritables bergers et veillons sur nos propres troupeaux, c’est à nous que s’adresse la voix des anges qui nous annonce cette grande joie.

Levons donc nos yeux vers l’armée céleste, contemplons le chœur des anges, écoutons leurs hymnes divins. Que chantent-ils en leur joie ? « Gloire à Dieu au plus haut des cieux ». Pourquoi la voix des anges glorifie-t-elle la divinité qu’ils contemplent dans les hauteurs ? Parce que, ajoutent-ils, la « paix est sur la terre ». Les anges frémissent d’allégresse à ce spectacle : la paix est sur la terre !

La terre qui hier encore n’était qu’objet de malédiction, désert d’épines et de ronces, théâtre de guerre, exil de condamnés, voici qu’elle reçoit la paix ! O merveille ! La vérité est sortie de la terre et la justice se penche du ciel.

Tel est le fruit qu’a donné la terre des hommes ! Et ce bonheur récompense la volonté bonne qui règne chez les hommes. Dieu se mêle à la nature humaine, afin d’élever l’humanité à la hauteur de Dieu.

Source :

Grégoire de Nysse, Homélie pour la naissance du Sauveur (d’après une traduction de France Quéré, Le mystère de Noël, Paris 1963, p. 165).