Jeudi 31 mars 2005 — Dernier ajout jeudi 6 mai 2010

Augustin d’Hippone : Pardonner à son frère

Sermon 17 (extraits)

Dieu nous offre sa miséricorde jour après jour. La prière du Notre Père constitue un moyen simple et quotidien d’accueillir celle-ci. Elle est le remède qui nous guérit des blessures des péchés pour peu que nous pardonnions, nous aussi, les offenses qui nous sont faites.

Page vérifiée le 8 avril 2010.

Le Père Guilhem Bouissou (1912-1999), religieux assomptionniste, est le co-traducteur, avec le P. Tréhorel des Confessions de saint Augustin (« Bibliothèque augustinienne », vol. 13 et 14). Il a également publié cinquante sermons de saint Augustin dans le « Corpus christianorum ».

Passionné par son auteur préféré, le P. Bouissou rappelle que saint Augustin n’a pas écrit ni dicté ses sermons, il les a totalement improvisés et des sténographes de l’époque ont noté le texte, à la volée, pour en faire des collections qui furent relues par Augustin. Ce texte s’adresse non pas à des lecteurs, mais à des auditeurs. Il faut le déclamer pour bien le comprendre.

Sermon 17 (extraits) -  MP3 - 1.8 Mo
Sermon 17 (extraits)