Jeudi 12 février 2004 — Dernier ajout jeudi 6 mai 2010

Symbole du concile de Sirmium I (351)

Après la mort de l’empereur Constant (350), Constance II, le nouvel empereur, convoquera un concile à Sirmium pour faire condamner les théories de Photin et de Marcel d’Ancyre. L’assemblée publiera une profession de foi proche de celle rédigée à Trèves (342) et l’accompagnera de vingt-sept anathèmes qui visent les doctrines de Marcel d’Ancyre et de Photin.

L’empereur Constant, dont la doctrine était proche de celle que défendaient les partisans de la foi de Nicée, meurt assassiné en janvier de l’année 350. Des évêques, en majorité orientaux et ariens modérés, se réunissent un an plus tard à Sirmium (Srijemska Mitrovica), à la demande de l’empereur Constance II qui y passait l’hiver. Les Pères sont convoqués pour condamner les théories de Photin, évêque du lieu et disciple de Marcel d’Ancyre. Le concile publie une profession de foi qui reprend la ’quatrième formule d’Antioche’ rédigée à Trêves en 342. Il y ajoute vingt-sept anathèmes qui visent les doctrines de Marcel d’Ancyre et de Photin.
Télécharger.